Sélectionner une page

 

 

Le trio Jek Aniu & Bab se pratique depuis belle lurette et se produit pour la première fois à Sierre le 4 juillet 2020. J’ai voulu marquer ces débuts par une interview haute en couleurs : texte, vidéos, photos et podcast ! On y parle optimisme, pangolin et créations.

 

Tu concevras, comme moi, que l’anxiogène nuit grandement au plaisir. Tu broutes du noir (qui est noir et il n’y a plus d’espoir) ? Tu rumines du sombre (le côté obscur de la Farce) ? Comme les vaches, tu as quatre estomacs pour digérer les aigreurs de ton existence. Ce qui aboutit à des contrariétés qui te restent en travers des intestins.

Cette longue digression conduit aux messages que délivrent Jek Aniu & Bab. À contretemps de nos époques, ce frais trio te suggère de changer quelques paramètres dans ton existence. Jek, c’est Jacky Lagger. Aniu, c’est Anne Kolendowski. Bab, c’est Elisabeth Barbey. (Oui, je sais aussi écrire des phrases simples). Je te suggère avant toute chose de les écouter :

Le monde de Jacky précède depuis bien des décennies celui d’Amélie Poulain. Il t’entraîne dans sa généreuse profusion pour que se réchauffe le gosse cryogénisé en toi. Il t’encourage aux culots que tu pourrais finalement et facilement avoir. Il suffit de si peu. Le dernier CD de Jek Aniu (“Un point c’est nous”, où Bab intervient sur plusieurs morceaux) t’y incite. Le long de son écoute (16 titres !!!!!!!!!!!!), je me suis demandé si l’optimisme s’apparentait à une forme de joyeux courage. Quand je me demande, j’interroge et mes micros captent les réponses…

Podcast 1 – Sujet de Bac: l’optimiste est-il une forme de provocation? (et où j’ai pris un bide avec cette question)

Plusieurs autres morceaux incitent à jouir du temps au lieu de le subir, de bouder la pédale des gaz, de ralentir le chronomètre :

 

Podcast 2 – Où les papillons battent des ailes avec Elisabeth

Les chrysalides m’interpellent, les cocons portent souvent bien leur seconde syllabe, ce qui permet d’évoquer métamorphoses et pangolins.

Jek Aniu & Bab? Le premier indice de naissance numérique remonte au 4 mai 2020 (avec une légère amorce le 12 avril…). L’impermanence du destin conduit les artistes à sans cesse s’interroger sur leur devenir artistique (pour montrer aussi que je sais pondre des phrases pleines de sens). Est-ce de tout repos ? Question illustrée par ce dernier titre (sinon, si j’abuse, et cela va tenir du procédé).

 

 

Podcast 3 – Ce trio qui deviendra grand (à quatre, voire cinq avec Lady Galia, quadrupède canin)

Le (ou le) morceau(x) doivent être craché(s). Comment on crée à trois ? Voire plus… (avec Xavier, saxophoniste charmeur).

La Bouche Qui Rit – lieu de l’interview à St-Maurice – traverse aussi une phase chrysalide, à savoir qu’elle s’offre un superbe et rutilant nouveau dentier architectural… lorsque les autorisations seront toutes au vert. D’ici là, Jek Aniu & Bab sont susceptibles d’investir vos salons, vos salles de bains, vos jardins. Les belles graines finissent toujours par trouver leur terreau idyllique.

Joël Cerutti

Premier concert de Jek Anu & Bab: la découverte des artistes valaisans édition 4 juillet 2020, Place du Cheval, 3960 Sierre dès 15 heures

 

Tu pourrais aussi aimer:

Alice Richtarch : « Ce qui compte, c’est l’amour des textes de Brassens ! »